InnovCity

C2EI

Lundi 21 avril 2014

Commenter Partager

Nice équipe ses places de parking de capteurs intelligents

Déplacement | 3 réactions

par La Rédaction | 16.01.12

une-parking-intelligent-nice2-120110

Après Issy-les-Moulineaux, Toulouse et San Francisco, Nice se lance à son tour dans l’expérimentation d’un système de stationnement intelligent. Officiellement inauguré jeudi, ce programme vise à réduire le trafic automobile et améliorer la qualité de vie des Niçois. Son déploiement passe notamment par la mise en place de capteurs communicants sur l’ensemble des places de stationnement de la ville.

A terme, 10 000 places de stationnement extérieures équipées

Après avoir essuyé les plâtres des travaux du tramway et leurs embouteillages consécutifs, les automobilistes niçois vont désormais être chouchoutés. Il faut dire qu’à Nice, 20 à 25 % des voitures en circulation aux heures de pointe sont en recherche d’une place de parking et que les conducteurs mettent en moyenne 30 minutes à trouver un endroit où se garer, alors que 8 % des emplacements sont en permanence disponibles. Ces statistiques devraient être drastiquement revues à la baisse puisque les automobilistes connaîtront bientôt en temps réel les places de stationnement disponibles en centre-ville. Le projet le plus emblématique concerne la mise en place de capteurs intelligents sur la chaussée.

corps-parking-intelligent-nice-120110

Capteurs installés sur les trottoirs - Cliquer pour agrandir

Ces mouchards seront capables de reconnaître la présence d’une voiture et d’envoyer les informations correspondantes aux usagers. « Un millier de capteurs seront installés d’ici juin 2012 dans le quartier de Notre-Dame », indique Marc Boher, directeur commercial d’Urbiotica, l’entreprise espagnole qui commercialise ces capteurs. A terme, d’ici fin 2014, c’est l’ensemble des 10 000 places de la ville en extérieur qui en seront équipées. A quoi servent-ils exactement ? En détectant la présence d’une voiture, ils renverront des ondes radio qui seront exploitées et traitées sous forme de données puis transmises via PC portables, GPS ou encore smartphones. Il sera ainsi possible pour les conducteurs de connaître instantanément les emplacements libres au plus près de leur position.

Une application idoine pour smartphone a été développée « pour permettre à l’automobiliste de localiser des zones qui ne sont pas saturées » et non pas un emplacement spécifique, comme c’est le cas pour d’autres technologies. Une fois cette zone identifiée, pour éviter au conducteur de quitter la route des yeux, le système vocal prend le relais pour le guider à destination. A terme, pour ceux qui ne possèdent pas de téléphone adapté, « des panneaux installés sur la voirie guideront les usagers en temps réel ». Histoire de ne laisser personne sur le bord de la route. Et que les plus réfractaires se rassurent : « sur le plan de la consommation, 10 000 capteurs consomment seulement l’équivalent d’un téléphone portable en fonctionnement et les ondes radio émettent une puissance infime qui n’ont aucune incidence sur la santé ».

corps-parking-intelligent-nice3-120110

Les futurs horodateurs intelligents de la Ville de Nice

D’un système de capteurs à une ville intelligente et connectée

Action phare du schéma de stationnement de la ville pour 2011-2015, ce projet fait en réalité partie d’un programme plus vaste visant à faire de la capitale azuréenne une ville intelligente, et pas seulement dans le domaine de la circulation automobile.

Les capteurs communiqueront en effet avec des horodateurs multi-services. Ces machines intelligentes, entièrement tactiles et équipées de Wi-Fi renseigneront également les usagés sur les horaires de bus ou encore les locations de vélos pour favoriser l’intermodalité et permettront la recharge de véhicules électriques. Ces kiosques feront également office de borne d’arrêt d’urgence qui mettront l’utilisateur en relation avec des services adaptés (pompiers, SAMU, garage…). Urbiotica, qui devrait prochainement déployer une expérimentation similaire à Paris dans le cadre de l’appel à projet « Mobilier Urbain Intelligent », équipera également certaines des rues de capteurs adaptés à la détection des conditions météo et des polluants atmosphériques. Enfin, pour rester sur sa lancée, la ville devrait être bientôt capable de proposer aux automobilistes le paiement par mobile de leurs places de stationnement. Un dispositif qui aura pour vertu d’informer en temps réel les services municipaux des véhicules en dépassement de temps de stationnement.

Ce projet s’inscrit dans la droite lignée du déploiement du portable NFC Cityzi, qui permet notamment depuis 2010 d’effectuer ses paiements à l’aide de son téléphone. Un dispositif concluant mais peu suivi par la population, qui devrait être plus à même d’adhérer à une proposition concrète qui permettra de désengorger la ville et de gagner un temps précieux.

  • Les entreprises partenaires du projet :

> Développement de l’application smartphone :  Sude (filiale de Semiacs) et InQBarna
> Kiosques multi-fonctions : Sude et Ensto
> Consortium technique : Sude et Urbiotica

  • Distinction : les solutions technologiques proposées dans le cadre du Stationnement Intelligent et développées pour le compte de la Ville de Nice ont été récompensées par l’attribution du prix du « Meilleur projet innovant ville intelligente 2011 » lors du dernier Smart City Expo World Congress qui s’est tenu à Barcelone fin 2011.
  • Le projet en chiffres :

> 14 000 capteurs
> 800 nouveaux horodateurs
> Coût du projet global : 13 millions d’euros

Crédits photos : Ville de Nice - Pricillia Renou-Tallon / Urbiotica

Mise à jour du 20 mars 2013 : Nice déploie son dispositif de stationnement intelligent ainsi qu’une application mobile “Nice City Pass” > à lire sur le site de la Ville de Nice

    Pour en savoir plus sur l’innovation présentée dans cet article, contactez-nous à l’adresse contact@innovcity.com

    Sur le même thème : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

    Vos réactions

    Nice et des places de parking à capteurs intelligents | Green Code | 26.01.12 à 19.38

    [...] Source : InnovIntheCity.fr le [...]

    Nice teste des capteurs pour un « stationnement intelligent » | 8.02.12 à 16.00

    [...] savoir plus : cet article d’Innov’city Publié dans sans contact, Téléphonie mobile | Tags : smart city, [...]

    GIlles Mas | 19.03.14 à 11.48

    Connaitriez vous le STOPARK PASS ?

    C’est un equipement leger et autonome qui est beaucoup plus LOW COST pour les villes ?

    Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

    La Web TV des innovateurs

    01.03.12 | Vincent Feltesse - Président de la communauté urbaine de Bordeaux

    Toutes les vidéos

    Agenda Innov'in The City