InnovCity

C2EI

Mercredi 30 juillet 2014

Commenter Partager

A Nantes, le panier culture veut donner des ailes aux artistes locaux

Culture | 4 réactions

par Calixte De Procé | 13.02.12

une-panierculture-021312

En 2012, les constats relatant de la perte de vitesse des ventes des produits culturels sont nombreux et les artistes sont les premiers touchés par cette crise. A Nantes, l’association AP3C propose une alternative favorisant l’émergence d’un circuit court culturel. Avec le panier culture, les adhérents découvriront ainsi les musiques, livres ou spectacles d’artistes locaux qu’ils n’auraient peut-être pas eu l’occasion de connaître par le biais du circuit de distribution classique.

Construire un nouveau modèle économique pour la culture

Le projet trotte dans la tête d’artistes nantais depuis deux ans. L’idée ? Construire un nouveau modèle économique afin de rémunérer les musiciens touchés par la crise du disque. L’association Trempolino, qui forme et encadre des artistes émergents dans la métropole nantaise, a invité ses derniers à réfléchir à une alternative sur la vente de biens culturels. Une phase de réflexion qui a mené à la création de l’association AP3C en septembre dernier. « Les musiciens sont partis du constat qu’il était de plus en plus difficile pour eux de pouvoir vivre de leur musique. Ce sont eux les véritables porteurs du projet » explique Anne-France Kogan, de l’association AP3C. Et le constat, même s’il est connu de tous, mérite d’être rappelé. « Nous vivons actuellement une situation très paradoxale. Les gens n’ont jamais autant consommé de musique, et les artistes n’ont jamais été aussi mal rémunérés par rapport à leur travail ».

Un procédé sur le modèle des AMAP

corps-panierculture-021312

Cliquer pour agrandir

Sur le même modèle qu’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) avec les désormais célèbres paniers bio, l’AP3C a ainsi imaginé le panier culture. L’initiative est pensée par des artistes ayant choisi de s’entraider et est rapidement relayée par des contributeurs-citoyens. Cette démarche collective et transparente propose donc une alternative à la distribution du bien culturel. En effet, chaque contributeur s’engage pour un an à verser quatre fois soixante euros à l’association qui rémunère ensuite les artistes. En échange, il reçoit quatre paniers garnis de produits culturels nantais de valeur équivalente. Mais pour ce qui est du genre ou des artistes, ça reste la surprise. « Les gens doivent accepter le pari, et donc faire confiance ». Initialement prévu pour janvier, la mise en circulation du panier est finalement repoussée à mars. « Nous manquons de contributeurs, et il nous faut encore un peu de temps pour informer les citoyens ».

Des collaborations inédites émergent déjà

Mais l’idée a déjà fait son chemin parmi les artistes du cru et les musiciens ont rapidement été rejoints par des peintres, des danseurs ou encore des écrivains. « De ce fait, les mélanges sont facilités et les genres culturels se sont vus décloisonnés. L’expérience révèle même des collaborations inédites. Par exemple, un musicien propose actuellement un projet avec des plasticiens ». Des créations que l’on trouvera peut-être dans le panier au milieu d’autres biens culturels de la région nantaise. Cette idée de panier culture et le concept de l’AMAP en général sont pour Anne-France Kogan, bénévole à l’association et par ailleurs enseignante, des initiatives dans l’ère du temps. « Je trouve ça relativement intéressant de développer un nouveau modèle économique au sein d’un circuit court, et de ce fait expérimenter un nouveau mode de consommation ». Au delà du but économique et artistique, on retrouve aussi la sensibilisation auprès des citoyens. « Aujourd’hui, peu de gens savent comment vivent les artistes en 2012. Il y a un coté pédagogique dans la manœuvre, avec le désir d’informer ».

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse contact@innovcity.com

Sur le même thème : , , , ,

Vos réactions

Dupre Miche-Raoul | 19.02.12 à 16.29

Je trouve cela très bien pour les Artistes et pour les Nantais!!

yann | 21.02.12 à 17.36

un article qui pourrait t’intéresser …

Nadej | 20.06.12 à 11.55

c’est extra ! félicitation, belle initiative.

A Nantes, le panier culture veut donner des ailes aux artistes locaux | ANATOLE | 12.09.12 à 15.28

[...] à la création de l’association AP3C en septembre dernier. Plus d’information et source: Innovcity Liked? Please do share it!TwitterFacebookLinkedInLike this:LikeBe the first to like [...]

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

La Web TV des innovateurs

01.03.12 | Vincent Feltesse - Président de la communauté urbaine de Bordeaux

Toutes les vidéos

Agenda Innov'in The City