InnovCity

C2EI

Vendredi 25 juillet 2014

Commenter Partager

A Stockholm, une plateforme en ligne permet aux citoyens de comparer les services publics

Social | Aucune réaction

par Elsa Sidawy | 21.02.12

une-stockholm-jamfor-121120

Depuis le lancement de la plateforme « Jamfor » en décembre 2008, les habitants de Stockholm peuvent comparer les services publics et privés en fonction de critères bien précis. La transparence totale est le maître mot de cette initiative, qui offre une vision particulièrement originale de l’ouverture des données à la suédoise.

Les citoyens font leur marché de services

En suédois, comparer se dit « jamfor ». Un nom qui s’est rapidement imposé pour une plateforme qui en est déjà à sa troisième mouture. « Notre challenge était d’étendre au maximum la liberté de choix de nos concitoyens. Il fallait pour cela rendre accessibles toutes les alternatives qui s’offrent à eux d’où l’idée de développer ce service en ligne », rappelle Johannes Söderlund, chef du projet à la ville de Stockholm. Piscines, terrains de sports, écoles, bibliothèques, mais aussi associations d’aides au logement, aides à domicile, cimetières… tous les services publics - mais aussi privés - passent désormais au crible de Jämfor.

corps-stockholm-jamfor2-121120

L’objectif ? « Fournir aux citoyens un outil efficace pour les aider à choisir les services qui leur conviennent le mieux sur l’ensemble du territoire ». 4 000 structures sont ainsi recensées à travers le site et peuvent être comparées entre elles, en fonction du coût de leurs services ou de leur localisation, par exemple. Sans compter les descriptions et photos qui permettent de peaufiner son choix. La véritable innovation consiste en effet à pouvoir comparer ces services entre eux, grâce à l’évaluation des citoyens qui fréquentent déjà ces lieux. Pour pouvoir effectuer ces comparaisons, la ville sollicite régulièrement les internautes par le biais de la plateforme, les invitant à répondre à des enquêtes thématiques. « Ces études sont envoyées à environ 170 000 citoyens. En fonction de la thématique, le taux de réponse varie de 35 à 90 %. Nous publions seulement les résultats de ces enquêtes lorsque le taux de réponse dépasse les 50 % ». Ce sont à partir de ces résultats que l’ensemble des citoyens peuvent, sur le modèle d’un site marchand, faire leur marché à l’aide de leur panier virtuel, avant de comparer les différents services entre eux.

L’école : comparaison numéro un
La catégorie la plus populaire ? Les établissements scolaires de la capitale suédoise. Les parents n’hésitent pas à se faire un avis avant d’envoyer leurs bambins sur les bancs d’une école qu’ils ne connaissent pas. En comparant le nombre de professeurs avec le nombre de classes et le nombre d’élèves par classe, ou encore l’attitude des professeurs et les différentes disciplines enseignées, les parents disposent d’une vue globale de chaque établissement. Une transparence totale qui reste discutable mais qui selon ses initiateurs permet aux établissements de connaître réellement les efforts à faire et de s’adapter. « Avant la mise en place de ce service en ligne, les parents avaient déjà la possibilité de mettre leur enfant dans l’école qu’ils souhaitaient, mais les administrations ne pouvaient pas leur donner d’information discriminante ». Depuis son lancement, la moitié des parents passent désormais par la plateforme avant de choisir l’école de leur enfant. « Les enquêtes sont suffisamment détaillées pour évaluer le niveau réel d’une classe et les écoles peuvent se servir de ces résultats pour améliorer leur offre éducative ».

corps-stockholm-jamfor-121120

Succès et améliorations à venir
Les Suédois, eux, ne semblent pas rougir de ce débordement de transparence et profitent de cette avalanche de données mises à leur disposition. Au total, 20 % des citoyens utilisent régulièrement la plateforme Jämfor, soit environ 150 000 visiteurs par mois, pour une ville qui compte à peine 860 000 habitants. L’autre mérite de ce site ? La popularité grandissante des enquêtes citoyennes permet à la ville d’effectuer une veille sur ses propres services et lui donne des indicateurs fiables d’amélioration pour ses services. « Les résultats sont utilisés pour orienter le budget municipal en fonction des besoins réels de la population ». Le modèle de démocratie participative à la suédoise est décidément bien rôdé.

Jämfor en bref

  • Coût de développement de la plateforme Jämfor : environ 900 000 euros
  • Coût annuel de gestion : 130 000 euros
  • Fréquentation de la plateforme : 150 000 visiteurs uniques par mois (augmentation de 25 % par an)
  • Les citoyens les plus réticents à l’utilisation d’Internet ont également accès à ces informations via une assistance téléphonique dédiée

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse contact@innovcity.com

Sur le même thème : , , , , , , ,

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

La Web TV des innovateurs

01.03.12 | Vincent Feltesse - Président de la communauté urbaine de Bordeaux

Toutes les vidéos

Agenda Innov'in The City