InnovCity

Guides Green Vivo

Mardi 2 septembre 2014

Commenter Partager

Paris dévoile l’appli DansMaRue pour faire remonter à la ville les dégradations de l’espace public

Social | 2 réactions

par Elsa Sidawy | 27.06.13

dansmarue-paris-une-0613

Après BuitenBeter aux Pays-Bas, FixMyStreet en Angleterre, Na Minha Rua à Madrid…, Paris lance une application mobile et un site pour permettre aux Parisiens de signaler les anomalies rencontrées dans la rue, au cours de leurs pérégrinations. L’application DansMaRue, en expérimentation pour le moment, a pour objectif « d’améliorer la ville et de répondre au mieux aux attentes des Parisiens », selon La Ville de Paris.

Potelet déformé, tags, poubelles débordantes… En fonction du type et de la géolocalisation de l’anomalie, le service le plus proche de celle-ci recevra l’information et pourra programmer l’intervention la plus adaptée.
L’utilisateur pourra également bénéficier d’un suivi, en laissant son adresse mail et être informé du traitement de l’anomalie signalée. « L’application mobile ou le formulaire Internet n’est que la petite face immergée du dispositif. Avec la géolocalisation et la qualification de l’anomalie, celle-ci est directement envoyée au service le plus proche et le plus compétent pour l’analyser et la traiter. Un opérateur local déclenche les actions nécessaires et tient l’utilisateur à l’origine de la remontée au courant du traitement. Dans la plupart des cas, l’anomalie est incluse dans les procédures courantes et rapides de maintenance de l’espace public (propreté, réparation de l’éclairage, petite réfection de voirie…). Mais parfois celle-ci nécessite un traitement plus lourd, long et couteux qui doit faire l’objet d’une programmation dans le temps et dans les budgets », note Jean-Philippe Clément, coordinateur du projet à la Ville de Paris.

L’application couvre tous les arrondissements de la capitale et va plus loin que le simple traitement des demandes relatives à l’espace public puisque le service propose également d’enregistrer les anomalies et de transmettre les détails aux gestionnaires concernés, en fonction des accords passés, des jardins non municipaux, en passant par les gares ou les esplanades privées.
Testée fin 2012 en interne par les personnels des services gestionnaires de l’espace public puis par les Conseillers de quartier en avril 2013, l’expérimentation de l’application est désormais proposée à tous les Parisiens. La Ville attend de ce test des propositions d’améliorations d’évolution.

- L’application mobile est téléchargeable gratuitement sur Play Store (pour Android), sur l’App Store (pour iPhone) et bientôt sur le Market Place (Windows Phone) ;

- Le formulaire Internet est accessible depuis paris.fr.

Source : Ville de Paris

Crédit photo : Ville de Paris

Sur le même thème : , , , , , ,

Vos réactions

Epicture | 13.10.13 à 09.33

Intéressant comme application. A voir si cela ne tend pas tout de même vers une aceptisation toujours plus grande de l’espace public: qu’appelle t’on vraiment “anomalie” ? Cela reste difficile à définir… Demander à Monsieur tout le monde de répertorier ces “anomalies” ne risque t’il pas à terme de limiter une fois de plus les appropriations possibles de l’espace urbain, la vie de la rue ? La question est posée :-)

FixMaVille | 30.10.13 à 19.02

Dans le même ordre d’idée, et à quelques jours près, nous avons lancé récemment une application Android gratuite (FixMaVille) organisant cette remontée d’information citoyenne sur toutes les communes de France d’une part. Puis, du côté municipalité, collectivité, comcom, en proposant un tableau de bord d’analyse puis organisation du traitement des remontées.
Dans notre application, les retours citoyens sont nettoyés, voire modérés, avant d’être transmis aux collectivités concernées.
Pour reprendre le commentaire d’Epicture, le travail de l’application n’est pas de travailler sur l’anomalie, mais déjà, dans un premier temps de créer cette capacité à remonter de l’information facilement.
Le traitement qui en est fait revient toujours à la municipalité concernée et au plan d’entretien - évolution - investissement établi.

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

La Web TV des innovateurs

01.03.12 | Vincent Feltesse - Président de la communauté urbaine de Bordeaux

Toutes les vidéos

Agenda Innov'in The City